Accueil / Galeries / collemboles / Des as du saut en hauteur!
Des as du saut en hauteur!

Des as du saut en hauteur!

with Pas de commentaire

Les collemboles sont caractérisés par un élément très distinctif, la furca, nommée ainsi car elle ressemble à une fourche bidentée. La furca est l’élément que les Anglo-Saxons ont choisi pour nommer les collemboles, qu’ils appellent « springtails », qu’on pourrait traduire par « queues sauteuses ». Cette furca est constituée de trois éléments : le manubrium, dans le prolongement du quatrième segment abdominal, les dens, qui forment les dents de la fourche et le mucro, sorte de crochet en partie terminale de chacune des dens. La furca. lorsqu’elle n’est pas déployée, est retenue sous l’abdomen par le rétinacle, appelé parfois tenaculum, situé sous le troisième segment abdominal. La furca est incontestablement liée au saut. Ainsi l’animal la positionne habituellement repliée et accrochée au rétinacle sous son abdomen. Lorsqu’elle est déployée, la furca se comporte alors comme un ressort, qui permet à l’animal d’effectuer un saut, parfois de plusieurs centimètres. La furca est, de ce fait, considérée comme un avantage indéniable en termes de locomotion, mais surtout de fuite. Si un prédateur s’approche trop dangereusement, le collembole peut alors se déplacer très rapidement et ainsi lui échapper. Le déploiement de la furca peut en effet être extrêmement rapide, puisqu’en moins de 50 millièmes de secondes, l’animal peut se retrouver à plusieurs centimètres au-dessus du sol. La taille de la furca est extrêmement variable. Elle peut être très développée pour certains groupes, mais absente pour d’autres. Généralement, les espèces qui vivent en surface du sol ont des furcas beaucoup plus développées que les espèces qui vivent plus en profondeur. Toutefois, il a déjà été noté que les espèces possédant une longue furca font peu de grands sauts alors que celles en possédant une plus petite auront tendance à effectuer plus de petits sauts ; si bien qu’au final, la distance parcourue peut être identique entre deux espèces possédant des furcas de taille différente.

Extrait du livre « Planète Collemboles, la vie secrète des sols »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :