Microfaune du sol

Vidéo d'un tardigrade filmé en milieu naturel

La microfaune du sol

Les organismes inférieurs à 0,2 mm constituent la microfaune : des centaines de millions de Protozoaires et de Nématodes par mètre carré, ainsi que quelques espèces de Rotifères et des Tardigrades . Ces organismes minuscules vivent dans l'eau interstitielle du sol. Pour survivre en cas de sécheresse, certains forment des kystes, d'autres se mettent en état d'anhydrobiose (vie latente permettant de survivre à la perte de plus de 95% de l'eau corporelle), et ne se remettent en activité que lorsque les conditions d'hydratations sont bonnes.

Les protozoaires.

Les protozoaires sont particulièrement abondants dans les premiers dix centimètres du sol. Ils sont d'autant plus nombreux que les sols sont humides et riches en matières organiques (3 à 400 kg à l'hectare, soit 1 à 2 millions par gramme de terre. Les protozoaires comportent surtout des consommateurs de bactéries ou des prédateurs d'autres protozoaires (amibes, amibes à thèque, flagellés, ciliés). Les protozoaires sont des acteurs essentiels dans la régulation des flores bactériennes dont ils assurent surtout le rajeunissement des populations.

Les nématodes.

Les nématodes sont de minuscules vers ronds. Beaucoup d'espèces sont saprophytes. D'autres sont parasites. Quelques-unes sont prédatrices de protozoaires ou d'autres nématodes. Ces vers sont particulièrement nombreux dans les sols des prairies au contact des racines des graminées (rhizosphère). On peut en compter jusqu'à 20 millions au mètre carré. Certains nématodes sont utilisés dans la lutte biologique.

La microfaune du sol exerce sur les sols une triple action mécanique, chimique et biologique. Ces trois actions participent à la fois à la formation du sol (pédogenèse) et à l'entretien de sa fertilité.

http://www.ecosociosystemes.fr/pedofaune.html

Laisser un commentaire